JUIN 2017 1 A SARANDO GANDA – Promesse tenue, juste à temps



Enfin c’est le tour des élèves d’agir ! Encadrés par l’équipe des experts, filles et garçons creusent la tranchée dans la terre mi-sable mi-argile, ajoutent le fumier et arrosent ; ensuite, c’est l’étape passionnante : mettre en terre les plants de haie vive de l’espèce namaris, bien distants de 10cm l’un de l’autre.
Chaque classe s’exerce sur 40 mètres, de quoi devenir compétents.

MAI 2017 A SARANDO GANDA – A toute allure !


Le défi ? Que tout soit prêt pour que les élèves plantent la haie vive avant les pluies et avant les vacances !
La volonté des habitants et la ténacité de Carrefour Jeunesse ont permis de gagner cette course … malgré une chaleur allant jusqu’à 50° et la fatigue du ramadan : le matériel est arrivé à temps, les jeunes du village ont aidé à piqueter les 360 mètres du contour de la cour, creuser les tranchées, placer les piquets, sceller le grillage avec du béton et placer trois portes. En parallèle, les enseignantes ont travaillé avec les experts sur le thème Planter la haie vive et ont transmis le savoir aux élèves.

MAI 2017 A BOBIEL ET KAREY-GOROU – Avant les vacances et la pluie


 


Les jeunes pépiniéristes continuent le greffage, jusqu’au dernier jour avant les vacances scolaires : les plants de goyavier et de manguier ont la bonne taille et s’exercer avec l’expert venu de la fameuse pépinière de Sadoré est un privilège !





Maniant pioches, pelles, seaux et brouettes, les élèves des deux écoles ont mené une vaste action d’ajout de fumier tout le long de leur clôture verte. C’est une aubaine pour les arbres et la haie vive juste avant le début de la saison des pluies.

MARS 2017 - UNE NOUVELLE ECOLE A ENTOURER DE VERT : SARANDO-GANDA

Notre vœu de planter une troisième clôture verte en 2017 devient réalité ! La Loterie Nationale de Belgique via l'asbl Amarrage, ainsi que le Fonds pour l’Environnement Mondial du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Niger, nous font l’honneur de co-financer ce nouveau projet.Le village de Sarando-Ganda, à 35 kilomètres de Niamey, est dans une zone fortement touchée par la déforestation. Ses atouts ? La proximité du fleuve et, surtout, l'engagement de sa population. Le comité de suivi du projet est déjà sur le qui-vive !
Un immense merci à tous les sympathisants d'Un enfant un arbre car c'est la réussite des deux écoles pilotes, financées par vous depuis six ans, qui a convaincu nos nouveaux partenaires !

JANVIER 2017 – MERCI ET BONNE ANNEE A TOUS !


2016 fut une année généreuse : les élèves vous remercient en vous offrant une pomme cannelle cueillie à l’école Bobiel  ou un goyavier greffé à la pépinière de l’école de Karey Gorou.
Toute l’équipe d’Un enfant un arbre, au Niger et en Belgique, vous souhaite une belle année 2017, en faisant le vœu de lancer bientôt une 3ème clôture verte.